• Bruno Altmayer

     

    musica/musique

     

    Bruno  Altmayer

     

    Bruno  Altmayer

    Bruno  Altmayer

    BRUNO  ALTMAYER

    peintre d'art réaliste et visionnaire

    *

    Présentation du peintre témoin Bruno ALTMAYER :

    J’ai toujours travaillé dans une facture réaliste, avec des influences surréalistes pour l’aspect psychologique (Magritte) et métaphysique (Dali), avec un attrait particulier pour les romantiques (Friedrich, Géricault...) dans leur rapport inconditionnel de l’Homme à la Nature et un appétit immodéré pour le symbolisme (Moreau, Böcklin), en abordant des thèmes essentiellement écologistes et humanistes. M’intitulant peintre témoin, pour me différencier des peintres réalistes descriptifs, j’ai souhaité me démarquer par une propension à développer un travail engagé, laissant apparaître ma philosophie de vie, décrite par ce que j’appelle « le deuxième regard ». J’invite le spectateur, ainsi débarrassé des filtres émotionnels et culturels du jugement, à entrer dans la toile, afin d’y faire un parcours initiatique et conceptuel en déchiffrant les différents éléments constitutifs du sujet. Le seuil de cette fenêtre ouverte est symbolisé par un encadrement travaillé pour la circonstance et en rapport avec la thématique du tableau. Mon inquiétude majeure étant l’avenir de nos enfants sur notre belle planète, je trouve dans l’aphorisme de Saint-Exupéry (qu’il a emprunté à un proverbe indien et qui s’apparente à une maxime amérindienne) « Nous n’héritons pas de la terre de nos aïeuls, nous l’empruntons à nos enfants », une urgence absolue qui m’invite à participer au réveil des consciences. Ceci en nourrissant l’espoir de voir un jour le basculement de la masse critique, le changement de paradigme dans nos esprits, dans nos cœurs et dans nos sociétés. Le capitalisme libéral pillant la terre et creusant les inégalités, modifiant dangereusement la géographie et le climat, il ne nous reste que peu de temps pour réagir drastiquement, sans quoi nos enfants auront à payer lourdement nos inconséquences et notre égoïsme forcené. Mon travail de peintre est entièrement tourné vers cette préoccupation respectueuse de toute forme de vie, de toute culture, de la Terre en particulier, notre mère nourricière, et des générations à venir. J’ai développé dès le début de ma carrière, deux activités liées à ma pratique de la peinture. Un travail de vitrailliste (en collaboration avec les ateliers Jean Salmon à Woippy depuis 1986), l’enseignement de la technique de la peinture à l’huile « alla prima » et du dessin à travers la pédagogie de « la vision globale » ou du « deuxième regard » depuis 1989. Ce qui me permet de rester libre de tout engagement avec une galerie ou tout système officiel et subventionné. Libre dans ma peinture et mes choix thématiques. Depuis 2012 je suis à l’initiative et j’organise des expositions spécialisées dans l’art réaliste et visionnaire.

    Bruno  AltmayerBruno  AltmayerBruno  Altmayer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bruno  Altmayer

     

     

    Bruno  Altmayer

    De la série : « CONTEMPLATIONS » 2012
    « Le témoin  évaltonné … »
    Huile sur toile 50X50cm

     Le spectre de Fukushima a marqué les esprits en ce début de nouveau millénaire. Il y a dans l’attitude de l’homme une propension à se nuire autant qu’à exploiter toutes les ressources, jusqu’à préférer prendre le risque inconsidéré de produire une énergie destructrice car militaire au départ, pour subvenir à ses besoins insatiables de pouvoir réducteur et de conforts imbéciles. Cela, fait en toute conscience, aux dépens des générations à venir, au détriment de l’environnement et de la santé des populations, au bénéfice de quelques cyniques lobbyistes financiers et politiques. Ici, une centrale nucléaire perdue dans un paysage insulaire et montagneux, au pied d’un double volcan, deux cheminées crachent les méandres sournois d’un noyau de feu qui se refroidit au contact de l’air et de l’eau… Le nucléaire n’est pas une fatalité, un chemin imposé par la demande croissante en énergie, une obligation face à la diminution des réserves d’énergies fossiles.


    Quelques chiffres* :
    437 réacteurs sont en service en 2011, ils fournissent à peine 2,4% de l’énergie consommée dans le monde, soit 13,6% de l’électricité. Son rendement est médiocre, seulement 33% de l’énergie primaire fournie par la fission nucléaire est utilisable ou dite « finale ». Elles coûtent cher en énergie, si l’on prend en compte la fabrication de ces gigantesques installations, leur entretien, leur fonctionnement propre, l’extraction de l’uranium, le traitement des matières fissiles, le retraitement après combustion, sans parler du stockage. Tout cela nécessite une quantité exponentielle d’énergie. Mais surtout, ce qui n’est pas dit, pour ne parler que des centrales françaises : Les pertes d’énergie pour le refroidissement des réacteurs sont de l’ordre de 900 TWh/an, soit plus que tout le chauffage de tous les bâtiments et logements de notre pays ! Que dire de toutes les dépenses faites pour la construction du Superphénix en Isère, qui fut un échec cuisant, fermé après 12 ans de pannes, dépenses en pure perte de l’ordre de 10 milliards d’euros. Une prise de conscience et le basculement de la masse critique, permettraient à l’humanité de se dégager de ce joug, nous avons les outils dans notre sacoche. Vu d’en-haut notre devenir est en équilibre précaire sur les piliers de la quête du toujours plus. L’aigle témoin de nos inconséquences nous avertit. Les énergies renouvelables, la décroissance et la sobriété heureuse devraient nous aider à trouver une nouvelle voie. Tel le caméléon, adoptons une position de repli, adaptons-nous...
    *sources du réseau « sortir du nucléaire »

    Bruno  Altmayer

    Bruno  AltmayerBruno  AltmayerBruno  Altmayer

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Bruno  Altmayer

     

     

     

     

    « Concetta CavalliniLe cinéma italien »
    Partager via Gmail

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :